Btiments et quipements
Aro acoustique
Autres tudes arodynamiques
Partenariat
Architecture et urbanisme
Automobile

Araulique industrielle

Le Laboratoire Eiffel propose depuis longtemps de nombreuses études sur la  ventilation naturelle dans les bâtiments industriels mais aussi sur les dispositifs d’extraction ou d’entrée d’air pour l’habitat ou les bâtiments du tertiaire.
 
Ventilation naturelle dans les bâtiments industriels:
 
La ventilation dans les bâtiments industriels type métallurgie repose d’abord sur le tirage thermique mais doit tenir compte des effets du vent. La démarche s’appuie sur une stratégie à 2 phases :
 
  • Une étude théorique reprenant toutes les données techniques et les contraintes de fonctionnement pour proposer un concept système de ventilation, les dimensionnement des entrées et sorties d’air et la définition des circuits aérauliques internes,
  • Une validation sur maquette  pour optimiser l’implantations des entrées et sorties d’air en présence de vent. Des mesures de vitesses et de pression peuvent compléter les visualisations pour une meilleure compréhension des mécanismes aérauliques. L’optimisation se fait pour les vents dominants et prend en compte l’interaction éventuelle avec l’environnement (la topographie, le bâti …)
 
 
Ventilation naturelle et mécanique
 
Les limites de la ventilation naturelle ou les contraintes d’exploitation et de sécurité ont conduit à proposer aussi des solutions mixtes en ventilation naturelle et mécanique. La modélisation physique demande alors de compléter l’étude de similitude et la mise en œuvre de nombreux moyens complexes de systèmes de soufflage et d’aspiration.
 
L’optimisation de la ventilation naturelle en général pose la problématique de l’aérodynamique propre aux dispositifs d’entrée et de sortie. Le laboratoire Eiffel a largement participé à ce type de travail, afin de diminuer la perte de charge aéraulique de ces bouches d’entrée et de sortie et favoriser l’action naturelle du vent.
 
L’expérience acquise est aujourd’hui aussi appliquée à la mise au point de bouches de sortie d’air comme par exemple les exutoires de fumée ou les extracteurs anti refouleur de cheminée (statique ou stato-mécanique) utilisés pour le désenfumage ou la ventilation des logements individuels et collectifs
 
 
LABORATOIRE AERODYNAMIQUE EIFFEL © 2013
website powered by Digitalstudi